• TRAUMATISME POSTCOLONIAL ET ACTIVATION DES MÉCANISMES DE DÉFENSE POUR LA SURVIE DANS LA PRISONNIÈRE DE MALIKA OUFKIR

    Author(s):
    Eyiwumi Bolutito OLAYINKA
    Date:
    2021
    Group(s):
    RANEUF
    Subject(s):
    African literature, African literature (French), African literature (English)
    Item Type:
    Article
    Tag(s):
    la catharsis, le Maroc postcolonial., les mécanismes de défense, le traumatisme, Malika Oufkir, African literatures, Francophone and Anglophone African literatures
    Permanent URL:
    http://dx.doi.org/10.17613/5dc3-a357
    Abstract:
    Le traumatisme, un concept prépondérant dans le domaine psychanalytique, est un thème récurrent dans l’écriture d’incarcération. Les écrivains africains mettent en évidence le traumatisme auquel les victimes d’incarcération sont susceptibles. Dans les différents concepts de la psychanalyse, les mécanismes défensifs aident les victimes des situations menaçantes à atténuer les tensions qui en résultent. Cette communication s’interroge sur la capacité des Oufkir à s’outiller des mécanismes de défense dans La Prisonnière où l’auteur, Malika Oufkir, narre passionnément le traumatisme subi par sa famille aux mains du pouvoir monarchique suite à l’attentat échoué mené par son père, le feu Général Oufkir. À l’aide de la théorie du traumatisme et le concept de mécanisme de défense, l’étude cherche à disséquer l’évocation littéraire des expériences traumatiques des personnages incarcérés et la possibilité de mener une vie équilibrée après leurs trajectoires dans les goulags grâce à l’application des mécanismes défensifs appropriés. Prêtant sa voix à la dénonciation des malaises socio-politiques et économiques issus d’un despotisme qui règne en Afrique du Nord postcoloniale, le roman établit l’affinité de la maltraitance des individus qui se réunissent contre les régimes dictatoriaux partout en Afrique. Dans la tentative de mettre à la lumière des projecteurs sur l’autobiographie passionnante de cette auteure peu connue au sud du Sahara, il sort aux yeux que l’oeuvre contient un vrai tableau des mémoires de prison des Oufkir condamnés aux prisons de 1972 à 1991.
    Notes:
    Rédacteur-en-Chef Prof. Babatunde Ayeleru, FNAL (Director/CEO, The Nigeria French Language Village, Ajara-Badagry)
    Metadata:
    Published as:
    Journal article    
    Status:
    Published
    Last Updated:
    10 months ago
    License:
    All Rights Reserved
    Share this:

    Downloads

    Item Name: pdf raneuf-2021-soft-copy-10-olayinka-eyiwumi-bolutito-pages-152-178.pdf
      Download View in browser
    Activity: Downloads: 76